Un projet de développement immobilier

en plein coeur d’un milieu naturel exceptionnel

Environnement

FLORE

  • La quasi-totalité des groupements végétaux observés (98,3%), tant humides que terrestres, possèdent une valeur écologique élevée ou très élevée;
  • Les milieux humides représentent plus de 59% (4,56 ha) de la totalité du boisé;
  • 122 occurrences d’espèces à statut particulier (menacées, vulnérables ou susceptibles d’être ainsi désignées) y ont été observées. Ces observations concernent neuf (9) espèces réparties sur l’ensemble du site;
  • Parmi ces espèces, on note principalement une forte présence de caryers ovales, un arbre indigène au Québec et maintenant très rare;
  • L’importance de la représentativité des groupements possédant une valeur écologique élevée ou très élevée s’explique par le fait que les groupements du secteur sont des peuplements matures, qu’ils abritent une quantité importante d’espèces floristiques à statut particulier et qu’ils sont peu perturbés (perturbations anthropiques, espèces envahissantes, fragmentation);

FAUNE

  • 5 espèces d’anoures (crapauds, grenouilles et rainettes) ont été répertoriées dans le boisé, soit le crapaud des bois, la rainette crucifère, la grenouille des bois, la grenouille verte et le ouaouaron;
  • La rainette versicolore, malgré le fait qu’aucun individu n’ait été entendu lors des sorties, pourrait également être présente dans le boisé;
  • 5 espèces de salamandres ont été répertoriées dans le boisé, soit la salamandre à deux lignes, la salamandre de ruisseaux, la salamandre à points bleus, la salamandre cendrée et la salamandre maculée, ce qui en fait un site avec une riche biodiversité pour ce groupe;
  • 2 espèces de couleuvres ont été répertoriées dans le boisé, soit la couleuvre à ventre rouge et la couleuvre rayée;
  • Les milieux humides dans la zone visée par le développement sont favorables pour la reproduction des amphibiens. Il est donc possible que plus d’espèces s’y retrouvent comme la couleuvre brune et la couleuvre tachetée;
  • 58 espèces d’oiseaux ont été observées dans le boisé, dont plusieurs espèces rares (la buse à épaulettes, la grive des bois et le pioui de l’Est) et plusieurs espèces d’intérêt ornithologique;
  • Parmi les espèces d’intérêt, mentionnons par exemple le dindon sauvage; le grand pic; l’oriole de Baltimore; la paruline à flancs marrons; la paruline à gorge noire; la paruline couronnée; la paruline flamboyante; le pioui de I’Est, une espèce au statut préoccupant au Canada; le tyran huppé; le viréo de Philadelphie et le viréo mélodieux. Ces espèces sont d’intérêt ornithologique en raison de la beauté de leurs plumes, de la qualité de leur chant, de leur association à des groupements végétaux de valeur écologique plus importante et/ou tout simplement de I’intérêt que leur portent les ornithologues québécois. professionnels ou amateurs.
  • Les milieux boisés et les milieux humides présents sont fréquentés par certains mammifères, incluant le cerf de Virginie, l’écureuil gris, la marmotte commune, la moufette rayée, le raton-laveur, le renard roux et le tamia rayé;
  • Les milieux boisés et les milieux humides sont fréquentés par les chiroptères (chauves-souris), dont deux espèces rares (la chauve-souris argentée et la petite chauve-souris brune). Le boisé offre des zones de repos, de chasse et possiblement de maternité pour ce groupe d’espèces;

La conservation des milieux naturels en zone urbaine, même de faibles superficies, est importante pour le maintien de la biodiversité faunique. Selon une étude de Géomont en 2009, le couvert forestier à Vaudreuil-sur-le-Lac était de 19,99% soit en dessous du seuil reconnu de 30% de couvert forestier permettant le maintien de la biodiversité. Ce boisé est considéré comme un habitat important pour la faune puisqu’il est l’un des derniers boisés dans ce périmètre urbain.

MILIEU HUMAIN

  • Le boisé est un écosystème exceptionnel et rare en bordure de Montréal;
  • Le boisé apporte fraicheur et une meilleure qualité de l’air l’été;
  • Il est un écran sonore entre l’autoroute 40 et les résidents;
  • Il offre une multitude de sentiers pour les marcheurs et les raquetteurs qui en profitent été comme hiver;
  • Il donne de la valeur à nos propriétés.

Il est au cœur de notre village et de sa qualité de vie. C’est l’âme de notre village !

 

Derniers développements

Mise à jour: 26 mars 2021

Suite à l’élection d’un nouveau Maire, M Philip Lapalme et de nouveaux conseillers municipaux, le Regroupement a pu échanger quelques fois avec le conseil municipal. L’intention de conserver le boisé a été réitéré de différentes façons par le maire et le conseil municipal.

Lors de la séance du conseil de février 2021, la résolution 2021-02-039 a été adoptée pour amender la résolution 2020-07-351 afin que l’intention de conserver la zone RA-10 soit communiquée à plusieurs parties prenantes externes. Les membres du conseil ont ainsi résolu et confirmé être en faveur de la conservation de la zone RA-10 (le boisé).

Maintenant, le Regroupement suit de près la municipalité afin qu’elle complète sa demande de financement à la CMM et que les négociations soient rapidement entreprises avec les propriétaires des terrains.

Que pouvez-vous faire ?

 

  • Joignez-vous au Regroupement et abonnez-vous à notre Infolettre
  • Procurez-vous une affiche d’appui (13$) et affichez-la devant de votre maison. Vous pouvez la commander en nous écrivant.
  • Suivez les séances du conseil municipal et posez des questions sur l’avancement du dossier.
  • Marchez dans le boisé en respectant les limites des sentiers et profitez de ce milieu exceptionnel.
  • Ne laissez aucun déchet (y compris les crottes de chiens !) lors de vos balades dans le boisé.
  • Ne cueillez aucune plante et ne prélevez pas de bois dans le boisé. Le bois mort constitue l’habitat de plusieurs espèces.
  • Si vous habitez en bordure du boisé, respectez les limites de votre terrain et n’entreposez pas de matériel dans le boisé.
  • Pensez à des façons créatives de financer ce beau projet de conservation. Nous solliciterons très bientôt les citoyens pour démarrer une campagne de financement.
  • Votez pour des candidats qui mettent de l’avant la conservation intégrale du boisé lors de l’élection prévue à l’automne 2021.
 

Quel avenir pour le boisé ?

Le Regroupement propose que la municipalité obtienne la subvention du Fonds vert de la CMM afin de financer le rachat des terrains du boisé au 2/3 de leur valeur. Le Regroupement souhaite également organiser une levée de fonds afin de mobiliser les grands donateurs et acteurs du milieu. La municipalité pourrait ainsi s’engager à financer la balance permettant de créer un milieu de conservation pour les générations actuelles et futures.

Autres regroupements citoyens dans notre région

Regroupement pour la protection de Sandy Beach, Hudson

Sauvons les milieux humides de St-Zotique

Pincourt vert, forêt Rousseau

SOS Boisé des chênes blancs, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot